Infos Santé

bonbons22 Les colorants sont utilisés dans notre alimentation depuis bien longtemps. Le curcuma pour colorer les plats en jaune, le paprika ou le jus de betterave pour mettre du rouge dans nos assiettes.  Puis, avec les progrès de l’industrie chimique, sont apparus les colorants de synthèse. Et les problèmes qui vont parfois avec. Le corps humain perçoit la différence entre un colorant qui provient d’un aliment ou celui fabriqué par l’industrie chimique. Ces colorants chimiques sont reliés à plusieurs problèmes de santé comme nous le verrons plus loin.

Bonbons et colorants.

Doan Bui la courageuse ( pour son livre: Affameurs et ses écrits )et talentueuse journaliste  nous dit sur son blogue ” Une récente étude de la DGCCRF (direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de Répression des fraudes) vient de montrer que la réglementation qui s’appliquait en terme de colorants artificiels n’était que peu respectée dans les confiseries : elle a relevé des taux de non-conformité de 42%. Pointant notamment des teneurs trop élevées sur certains colorants. Ce qui à voir tout le festival de couleurs, rose, vert, violet fluo, ne m’étonne finalement guère. « Les couleurs attirent les jeunes consommateurs » a ainsi souligné la DGCCRF.

Le constat de la DGCCR sur les non-conformité est d’autant plus inquiétant qu’il fait écho à plusieurs études scientifiques sur la nocivité des colorants. Une étude du Lancet (1), le prestigieux magazine scientifique, a ainsi démontré que les colorants des bonbons provoquaient une hyperactivité chez les enfants de 3 à 9 ans. HmmDe quoi peut-être expliquer pourquoi nos chérubins se transforment en Huns barbares lors des goûters d’anniversaire ?”

Un lien avec l’hyperactivité chez les enfants

Une étude récente au Royaume-Uni a démontré un lien entre l’hyperactivité chez certains enfants et six colorants alimentaires (E102 Tartrazine, E104 Jaune de quinoléine, E110 Jaune orangé, E122 Azorubine, E124 Rouge cochenille A, E129 Rouge allura).

C’est la raison pour laquelle le BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs) et 41 autres organisations d’intérêt public ont envoyé une lettre à Androulla Vassiliou, Commissaire européenne à la santé, lui demandant d’interdire l’utilisation de ces six colorants. Monique Goyens, directrice générale du BEUC estime « qu’il est inacceptable de laisser sur le marché des substances clairement suspectées d’augmenter l’hyperactivité chez les enfants, d’autant plus qu’elles n’ont aucune valeur ajoutée si ce n’est que de colorer la nourriture. L’Union européenne doit faire passer la santé de ses consommateurs les plus vulnérables avant tout autre intérêt ». bonbons

Recherche effectuée sur les colorants alimentaires et l’hyperactivité chez les enfants réalisée  par La Nutrition.fr

Pour confirmer le lien entre colorants alimentaires et hyperactivité, des chercheurs ont examiné en 2004 les résultats de 15 études cliniques faisant appel à des colorants alimentaires (3). Résultat : en supprimant les colorants de l’alimentation des enfants, les chercheurs ont obtenu une amélioration de leur comportement à une valeur comprise entre 33 % et 50 % de l’amélioration obtenue avec des médicaments. La même année, une équipe de chercheurs américains a testé directement l’effet d’une alimentation dépourvue de colorants chez des enfants (4). Elle a recruté 1873 enfants hyperactifs âgés de 3 ans qui ont suivi pendant une semaine un régime totalement dépourvu de colorants alimentaires. A l’issue de cette semaine, les enfants ont été séparés en deux groupes, l’un recevant soit une mixture contenant 4 colorants alimentaires – jaune sunset, tartrazine (E102), carmoisine et rouge ponceau 4R – à raison de 5 mg de chaque, l’autre groupe recevant un placebo. Résultat : durant la première semaine, les symptômes du TDAH ont significativement diminué chez tous les enfants. Par la suite, les enfants qui avaient eu droit à la mixture de colorants ont vu leurs symptômes revenir, contrairement à ceux sous placebo. Il est donc tout à fait possible qu’une alimentation sans colorant de synthèse soit bénéfique chez les enfants souffrant d’hyperactivité avec déficit d’attention.

(3)  Schab DW and Trinh NH : Do artificial food colors promote hyperactivity in children with hyperactive syndromes? A meta-analysis of double-blind placebo-controlled trials. Journal of Developmental & Behavioral Pediatrics, 2004, 25(6): 423-434.

(4) Bateman B : The effects of a double blind, placebo controlled, artificial food colourings and benzoate preservative challenge on hyperactivity in a general population sample of preschool children. Archives of Disease in Childhood 89: 506-511.bonbons

 

Quels sont les risques des colorants  pour la santé?

La tartrazine; Allergies, hyperactivité

Pour connaître les effets de cette substance sur le comportement des enfants, des scientifiques américains ont recruté 43 enfants de 2 à 14 ans auxquels ils ont donné tous les matins pendant trois semaines soit un placebo, soit une dose de tartrazine allant de 1 mg à 50 mg (3). En parallèle, les chercheurs ont demandé aux parents d’évaluer le comportement de leurs bambins. Au terme de ces trois semaines d’étude, les chercheurs ont pu mettre en évidence que 24 enfants (plus d’un sur deux) étaient clairement réactifs à la tartrazine. Comment se manifestait cette sensibilité ? Les enfants étaient irritables et présentaient des troubles du sommeil. Même les plus faibles doses ont provoqué ces effets

  Rowe KS. : Synthetic food coloring and behavior: a dose response effect in a double-blind, placebo-controlled, repeated-measures study. J Pediatr. 1994 Nov;125(5 Pt 1):691-8

 jaune de quinoléine  (Interdit aux Etats-Unis et en Australie)Cancer et allergies

En étudiant l’effet de ce colorant sur des cultures cellulaires, les scientifiques ont montré que le jaune de quinoléine peut être génotoxique, c’est à dire qu’il peut modifier l’ADN

Rouge carmin: allergies

Rouge Ponceau 4R / rouge cochenille: génotoxique et cancer

Rouge Erythrosine: Cancer et problème de reproduction, Ce colorant est utilisé seulement pour les cerises cocktail. Il devrait être banni de l,alimentation humaine.

Rouge "allura" AC E 129; cancer et problème de reproduction.

Indigotine E 132: allergies

Les colorants  alimentaires n’ont pas leur place dans une alimentation saine. Il est sage de les éviter le plus possible,

Lise Jacques

TrackBack URI | RSS feed for comments on this post


Leave a reply