lacune du guide alimentaire canadien

 

J’ai travaillé comme nutritionniste pendant plus de 30 ans et je suis très surprise de constater que l’huile de soya est recommandée dans le guide alimentaire canadien.

Pourtant toutes les études nous révèlent que le ratio actuel Omégas 6/Omégas 3 des populations occidentales est de 15 à 20/1 au lieu de 1/1 par rapport à celui de  nos ancêtres et qui demeure toujours l’idéal à attendre, selon toutes les recherches dans ce domaine.  Nous ingérons donc  beaucoup trop d’Omégas 6 et l’huile de soya en fait partie. Ne cherchons pas plus loin afin de  trouver la cause de l’ augmentation croissante de maladies inflammatoires. Il nous faut augmenter notre apport en Omégas 3 et diminuer celui des Omégas 6.

Pourquoi le guide ne priviligie pas pas  l’huile d’olive tout simplement? Celle-ci est monoinsaturée, n’augmente donc pas notre apport d’Omégas 6. On sait que les Omégas 6 sont les principaux responsables des étâts inflammatoires dans notre corps et que ces étâts d’inflammation sont la cause de plusieurs maladies: cancers, maladies cardiovasculaires, arthroses, et autres. De plus, l’huile d’olive même si elle n’est pas biologique ne fait pas partie des aliments qui ont été manipulés transgénétiquement

L’huile de canola fait partie de la même famille que l’huile d’olive, elle est donc monoinsaturée ce qui est recommandé du point de vue nutritionnel mais cette huile que le Canada fabrique en grande quantité est PRINCIPALEMENT TRANSGÉNIQUE, à moins que l’on choisisse la version biologique. Comme la majorité des gens achètent des produits conventionnels, l’utilisation de l’huile de canola favorise la consommation d’OGM.

L’huile de soya est aussi fabriquée en grande quantité au Canada et elle est malheureusement  un des produits qui peut contenir des OGM à moins que le soya soit biologique.  Au Canada nous retrouvons du soja dans presque tous les produits transformés et la grande majorité DES FABRICANTS n’utilisent pas du soja biologique, donc nous nous retrouvons avec des OGM dans notre assiette ce qui n’est pas sans risques pour la santé humaine. Il y a plusieurs études scientifiques qui le démontrent. Si vous êtes intéressés à en savoir plus sur les OGM; il y a plusieurs livres et études sérieuses sur le sujet, ce dont je discuterai dans quelques jours.

Pourquoi le guide n’encourage pas la consommation d’Omégas 3 principalement de sources marines? L’alimentation de la majorité des Canadiens en est déficiente?

Selon plusieurs études, la consommation de sources alimentaires végétales ne comble pas nos besoins en Omégas 3 d’où la nécessité d’ajouter des sources d’origine marine. De plus, celles-ci contribuent au bon fonctionnement cérébral et ont un rôle protecteur contre les maladies cardiovasculaires, inflammatoires et auto-immunes, favorisent la réduction des symptômes liés à la dépression et à contribuent à la santé de la peau.

En analysant  le guide je réalise que lobying est encore trop présent…Santé Canada a du chemin à parcourir pour gagner ma confiance.

No Replies to "lacune du guide alimentaire canadien"

    Leave a reply

    Your email address will not be published.