Introduction

Cher lecteur,

Je vous souhaite la plus cordiale bienvenue! Je tiens à vous féliciter, oui! … Je vous félicite de votre désir d’être informé de l’alimentation qui affecte notre santé, celle de la planète et par-dessus tout l’avenir de nos enfants, petits-enfants et générations à venir. . Au cours des dernières années, j’ai pris connaissance d’une multitude d’informations qui n’apparaissent pas dans les médias habituels et qui méritent d’être largement publicisées.

Qui d’entre vous ne rêve pas de vivre en parfaite santé dans un environnement sain? Vous désirez sûrement renverser les tendances actuelles, puisque vous vous retrouvez sur ce blogue. Rappelons-nous qu’un rêve devient réalité uniquement s’il est porté par une puissante volonté d’agir, et que seul le seul désir de bien faire ne fait pas avancer la cause à moins que ce désir soit suivi d’actions concrètes et tangibles.

J’espère que grâce à mon blogue, vous trouverez l’inspiration, les informations et les moyens nécessaires pour y parvenir.

Mon but en créant ce blogue est de vous donner les moyens d’agir en meilleure connaissance de cause. Ma formation de diététiste-nutritionniste et mon expérience de plus d’une trentaine d’années dans ce domaine m’ont poussée depuis plusieurs années à m’informer des revers, des enjeux économiques de l’industrie agroalimentaire, de la composition des aliments et des effets néfastes sur la santé. Ce qui n’est pas enseigné dans les universités concernant l’alimentation et la santé et tout qui est peu discuté sur nos écrans de télévision. Il est très difficile maintenant pour les consommateurs de s’y retrouver. Certains pensent encore que ce qui est sur le marché et approuvé par nos gouvernements que ce soit au Canada, aux États-Unis ou en Europe est conforme au maintien de notre santé. Rien n’est moins vrai!

Malgré toute l’avancée technologique incroyable des dernières décennies, force est de constater l’échec environnemental, et ce, à l’échelle planétaire. Il est tout à fait inconcevable qu’à ce jour, les besoins les plus vitaux tels l’accès à la nourriture saine et à l’eau potable soient encore un défi quotidien.

La diversité sur terre décroît à un rythme sans précédent, et ce, à tous les niveaux, soit du simple gène au vaste et magnifique paysage. Cette biodiversité génère des services écologiques; elle est un des socles fondamentaux du développement durable. Ce constat général fait désormais figure d’évidence parmi la communauté scientifique et pourtant celle-ci n’a pas réussi à capter l’attention du public en général, et ce, à cause entre autres des puissants lobbyings des puissantes industries agroalimentaires.

Notre santé et l’environnement forment un tout! J’espère qu’au fil des lectures sur les différents thèmes sur ce blogue et de vos lectures subséquentes, vous en serez convaincus. Nous pouvons constater que notre style de vie, nos choix de consommation ainsi que nos modes de production, pour ne nommer que ceux-là, influencent à la fois notre santé et celle de la planète. Depuis un an à peine on commence à parler des problèmes de fertilité, de malformations génitales et de cancers liés aux pesticides et aux autres molécules chimiques qui abondent de plus en plus dans notre quotidien. Dans certains pays comme le Danemark, on remet un guide aux femmes enceintes leur conseillant d’éviter certains produits chimiques qui ont été prouvés dommageables pour les foetus et les bébés. Mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir afin que nos gouvernements canadien, québécois, américain et européen prennent des initiatives de ce type et informent la population et surtout qu’ils légifèrent afin que les compagnies concernées arrêtent de polluer et d’attaquer notre santé.

Nous sommes tous concernés dans ce désordre actuel puisque notre santé, notre confort, nos acquis sont mis en cause. La prise de conscience individuelle bien qu’indispensable n’est pas suffisante et nos efforts doivent être soutenus par une volonté politique forte et nécessaire. Sans elle, un monde invivable se profile pour les générations futures. Nos gouvernements bougeront dans le bon sens quand nous l’exigerons. Le point de départ vers une nouvelle orientation doit être initié par nous, citoyens et consommateurs. À nous de renseigner ceux qui ne le sont pas. Nous avons tous un rôle à jouer par nos implications et nos actions.

Présentement nous sommes à la croisée des chemins. Face à cette situation, nous avons tous en tant qu’humains à faire un choix le plus important de tous.

Dans la première direction continuera un monde de pollution, d’extinction, de pénurie et de famine tandis qu’en optant pour la seconde soit en nous engageant à respecter les lois de la nature, nous agissons pour concrétiser notre désir de donner à nos enfants et aux générations futures un monde où l’eau pure coulera en abondance, ou l’air sera pur, un monde dans lequel l’Homme et la nature seront à nouveau réunis. La question à se poser maintenant:quelle direction prendrons-nous?

LISE JACQUES

sig