OGM: victoire de Gilles-Eric Séralini contre les pro-OGM

 

gilles eric séralini

Le chercheur français, Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen et président du conseil scientifique du CRIIGEN (Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique) poursuivait le président de l’Association française des biotechnologies végétales (AFBV), Marc Fellous pour diffamation.

Marc Fellous avait caractériser Gilles-Eric Séralini, "chercheur comme "avant tout un militant anti-OGM qui se prétend indépendant alors que ses études sont financées par Greenpeace" et "d’avoir failli à son obligation de probité intellectuelle en raison de sa dépendance à l’égard de Greenpeace, dont il recevrait une aide financière pour ses travaux".

Le tribunal de Paris a décidé que ces propos  étaient bien diffamatoires.  Marc Fellous aurait  "manqué de prudence" et a été condamné  à 1.000 euros d’amende avec sursis ainsi qu’à un euro de dommages et intérêts qu’il devra verser à Gilles-Eric Séralini.

La leçon de cette histoire? Certains pro-OGM sont prêts à la diffamation contre les chercheurs dont les recherches ne font leurs affaires et celle… de Monsanto!  Par exemple comme les effets des OGM sur la santé ds mamifères.