OGM: ETABLISSONS D’ABORD LES FAITS !

mais OGM

La Commission Européenne vient d’autoriser la culture d’organismes génétiquement modifiés (OGM) pour la première fois depuis 12 ans, plaçant les profits du lobby OGM avant les préoccupations sanitaires des citoyens. Pourtant 60% des Européens estiment que nous avons besoin de plus d’informations avant de cultiver des plantes qui pourraient menacer notre santé et l’environnement.
Une nouvelle initiative donne à 1 million de citoyens européens une chance unique de déposer officiellement des propositions de lois à la Commission Européenne. Rassemblons un million de voix pour obtenir une interdiction des cultures OGM tant que la recherche n’a pas abouti. Signez la pétition ci-dessous et faites suivre cet appel à tous vos amis et vos proches.
N’oubliez pas d’inclure votre adresse postale pour que toutes nos signatures soient validées dans le cadre de l’initiative citoyenne européenne.

 

Au Président de la Commission Européenne José Manuel Barroso:
Nous vous appelons à décréter un moratoire sur l’introduction des plantes génétiquement modifiées en Europe et à mettre en place un organisme éthique et scientifique indépendant chargé de mener à bien la recherche sur l’impact des OGM et de déterminer leur régulation.


267,175

267,175 ont signé la pétition. Aidez-nous à atteindre 1,000,000

Signez la pétition dès maintenant!

Parlez-en à vos amis

https://secure.avaaz.org/fr/eu_health_and_biodiversity/?rc=fb

 

Rappelons-nous que:

Depuis 1996, Greenpeace se bat contre la dissémination des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM). Ils présentent beaucoup trop de risques pour que l’on puisse se permettre leur généralisation. Ils sont un danger pour l’environnement, présentent des risques pour la santé et menacent les équilibres économiques et sociaux. Ils posent également des questions éthiques qui n’ont pas fait l’objet d’un débat suffisant.

Greenpeace est opposée à la culture des OGM en plein champ. Parce qu’elle est source de pollution génétique. Parce qu’elle menace la biodiversité. Parce qu’elle contamine inévitablement les filières agricoles traditionnelle et « bio ».
Par contre, Greenpeace n’est pas opposée à la recherche en milieu confiné (sous serre ou en laboratoire), notamment dans une perspective médicale. Nous ne sommes pas contre la recherche ou le progrès. Nous sommes pour que la science profite à tous en respectant l’environnement.

Aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Les OGM enrichissent les grandes multinationales comme Monsanto ou Bayer. Elles nous présentent les OGM comme la solution à la faim dans le monde. Mais 99% des céréales génétiquement modifiées n’ont pas un rendement supérieur aux céréales traditionnelles. Elle ne résistent pas non plus à la sécheresse.

 
En outre, les OGM appauvrissent les petits paysans, standardisent les pratiques agricoles et mettent en danger la biodiversité. Ils vont à l’encontre d’une agriculture durable et arrivent dans nos assiettes sans que nous ayons pu donner notre avis. Au final, les OGM assoient le pouvoir d’une infime minorité sur le reste de l’humanité.

Aujourd’hui la planète toute entière est déséquilibrée; pollution de l’eau et de l’air, destruction des sols, des forêts etc. etc. Selon Dominique Guillet, fondateur de Kokopelli “La meilleure façon de lutter contre ces multi-nationales est de sans passer. Sans passer et dans 48 heures, le système s’écroule! C’est d’une telle simplicité “. C’est ce que je dis aussi depuis longtemps. Et Vandana Shiva cette grande  dame physicienne indienne.” Le boycott est crucial, sans boycott nous n’aurons jamais de liberté. Il nous faut aussi donner une alternative, c’est que nous faisons à Navdanya, les OGM et pesticides sont boycottés dans plus de 7,000 villages maintenant.

Celui qui contrôlera les semences contrôlera la terre!