Pesticides 96 results

Soja, l’eldorado argentin

champdesoja Agriculture. En dix ans, la production a pris le pas sur les autres cultures. Santé, environnement, emploi : les dommages de ce boom sont innombrables.

Il y a plus d’un an, les secteurs agraires d’Argentine démarraient une série d’actions contre le gouvernement, soutenus par une opposition formée de dissidents du péronisme, des radicaux du centre, de la droite et de groupes trotskistes. Le « campo » (le monde agricole) obtint une victoire, avec l’annulation par le Congrès des taxes mobiles à l’exportation sur les oléagineux. Fort de ce succès, il exige aujourd’hui la suppression de toutes les taxes, arguant de la baisse des prix internationaux, alors que 2008 vit ces mêmes prix doubler avant de se rétracter.

L’Argentine est devenue en dix ans le paradis du soja, qui a pris le pas sur les autres activités agricoles au point que le pays pourrait importer de la viande de bœuf, une hérésie pour un des trois plus gros exportateurs.

Le boom du soja transgénique commence en 1996, sous le gouvernement de Carlos Menem qui se caractérise par la privatisation totale de l’économie : en dix ans, la surface dédiée au soja passe de 12 millions à 26 millions d’hectares, au détriment d’autres cultures : le riz a perdu 22 % de surface, le tournesol 43 %, le coton 60 %, le lin 80 % ; quant au sacro-saint élevage du bœuf, il a reculé de 40 % face à l’invasion du soja, dont 90 % sont exportés.

...

L’eau du robinet mise à l’index et réponse de David Servan Schreiber à un communiqué

Publié le 24/06/2009 Le Point.frrobinet

Selon une étude menée par David Servan-Schreiber, l'eau du robinet est déconseillée aux personnes atteintes d'un cancer © Xavier De Fenoy /MAXPPP

 

Un communiqué commun au site guérir.fr et au WWF, publié mardi 23 juin, met en avant les effets néfastes liés à la qualité de l'eau sur les personnes affaiblies, notamment quand elles sont atteintes de cancer.

 

Le docteur David Servan-Schreiber, entouré d'un comité de vingt scientifiques et du WWF-France, a entrepris une étude portant sur les risques éventuels liés à la qualité de l'eau du robinet pour les malades du cancer. Ayant pour objectif d'établir un état des lieux, l'étude vise également à prévenir les personnes fragilisées ; car, sans être alarmiste, le résultat reste préoccupant. Elle souligne notamment certaines inégalités territoriales et financières en matière de qualité de l'eau. Aussi, dans le texte, est-il conseillé "aux personnes malades du cancer ou qui sont passées par la maladie de ne boire quotidiennement de l'eau du robinet que si elles sont sûres de sa qualité et, sinon, de s'équiper d'un filtre de qualité, ou de boire de l'eau en bouteille".

...

Une histoire à faire réfléchir…

Le combat d'un éleveur de porcs pour produire bio

André Flageul, éleveur de cochons bio à Plumieux, mène un véritable combat depuis 1974 : peste porcine, maladie d'Aujezky, mélamine et pesticides n'ont pas épargné son cheptel. : Philippe RenaultAndré Flageul, éleveur de cochons bio à Plumieux, mène un véritable combat depuis 1974 : peste porcine, maladie d'Aujezky, mélamine et pesticides n'ont pas épargné son cheptel. : Philippe Renault

André Flageul, 60 ans, élève des cochons à Plumieux, depuis 1974. Face à la peste porcine, la mélamine, les pesticides indésirables... il raconte les contraintes que lui impose son choix de produire différemment.

En 1974, je reprends la ferme familiale à Plumieux, en choisissant de produire du porc, dans une démarche de développement durable. Je démarre avec soixante truies en privilégiant la liaison au sol : j'achète un cinquième de l'aliment pour mes cochons et produis le reste. C'est un système naturel et économe, dans lequel on utilise les fumiers et lisiers dans les cultures. Pour nourrir mes cochons, je mélange maïs, céréales et protéagineux que je fais pousser.

Dès le début, nous sommes bien acceptés par nos collègues, mais certains responsables de la filière porcine nous considèrent comme des marginaux. C'est pourtant par respect de l'environnement et par volonté de produire de la qualité que nous avons fait ce choix, avec mon épouse Yvonne. Parce que c'est synonyme d'autonomie, donc de valeur ajoutée pour le consommateur. Dès la fin des années 70, nous avons les meilleurs résultats nationaux de la profession.

...

Dites Stop aux OGM et aux pesticides

A l’issue du Grenelle de l’environnement, il a été décidé de passer à 20% de bio dans les cantines à l’horizon 2012.

Quelle heureuse initiative ! je crois que tout le monde doit s’impliquer pour atteindre ces objectifs, c’est la raison pour laquelle je vous invite à aller sur le lien plus bas pour appuyer cette campagne en faveur du Bio dans les cantines pour préserver  la santé des enfants et celle de la planète!

"Oui au Bio dans ma cantine" : une campagne triennale :

  • 2009 : dans les écoles primaires

  • 2010 dans les collèges, les lycées et les universités

  • 2011 : un volet sur la réforme de la PAC

...

Quand l’agriculture est mauvaise pour la santé

Pesticidess Traitement de champ par hélicoptère près de Bakersfield - Californie - Etats Unis © Yann Arthus-Bertrand

Pesticides, insecticides et fongicides empoisonnent 3 millions de personnes chaque année, provoquant maladies chroniques et décès. Ce chiffre a peu de chances de diminuer : le recours aux produits phytosanitaires dans le monde, qui atteint déjà 2 kg/ha/an, est en constante croissance. On en retrouve des résidus sur les fruits et légumes traités et jusque dans l'air intérieur des maisons. Par ailleurs, la contamination d'écosystèmes par ces substances est durable et synonyme de diminution de la biodiversité.

La consommation mondiale de pesticide est en augmentation constante depuis les années 40, passant de 0,49 kg/ha en 1961 à 2 kg/ha en 2004. 20% de la surface totale des Etats-Unis, 35% de celle de la France, sont soumis à des traitements.

Le marché mondial des pesticides s’élève à 30 milliards de dollars annuels, dont près d’un tiers pour l’Europe et environ 25 % pour l’Amérique du Nord ainsi que pour l’Asie. Les Etats-Unis sont le premier consommateur de pesticides, suivi de l’Inde et de la France, premier consommateur européen devant l'Allemagne. A l’hectare, le Japon utilise 12 kg, l’Europe, 3 kg, les Etats-Unis, 2,5 kg, loin devant l’Inde (0,5 kg/ha) qui est aussi un des premiers producteurs mondiaux.  Chaque année, ces produits empoisonnent 3 millions de personnes et il y aurait, selon l’OMS entre 20.000 et 200.000 décès accidentels causés par les pesticides chaque année, majoritairement dans les pays en développement où environ 30% des pesticides commercialisés ne répondent pas aux normes de qualité internationales.

Contamination de l’environnement

...

les dauphins du Mékong menacés

PHNOM PENH - Les dauphins du Mékong sont menacés d'extinction au Cambodge et au Laos en raison ...

Une alternative aux pesticides ravageurs

mante2%20[] Utiliser la nature pour lutter contre ses propres méfaits...une alternative des plus sensées appelée "lutte biologique". Un moyen responsable de réduire les effectifs d'un organisme envahissant (une plante ou un animal) en le faisant dévorer par l'un de ses ennemis naturels.

Une réduction naturelle des insectes ravageurs

La lutte contre les insectes ravageurs des cultures humaines a toujours représenté un challenge important de toute activité agricole, partout dans le monde. Ainsi, la production de pesticides, entraînant des risques graves pour la santé de l’Homme, l’environnement et la biodiversité, a connu une ascension fulgurante.


La lutte biologique, quant à elle, ne pollue pas le champ, ni le jardin ni l'eau. Elle ne représente aucune menace pour les humains, les plantes ou les animaux.
Par ailleurs, tandis que les pesticides chimiques tuent tous les insectes, nuisibles ou inoffensifs, la lutte biologique n'élimine que les insectes nuisibles.

...

un apiculteur face à la mort de ses abeilles

apiculteur AFP/Franck Perry,

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 11/06/2009

L'apiculteur Julien Orain rassemble des abeilles mortes dans son exploitation à Campbon (Loire-Atlantique), le 9 juin 2009

Un apiculteur de Loire-Atlantique a retrouvé des milliers de cadavres d'abeilles devant ses ruches, en sous-activité. Il semblerait que le pesticide utilisé dans le champ voisin soit la cause du carnage.

Julien Orain, apiculteur de Loire-Atlantique, ne décolère pas devant la vague de surmortalité qui frappe ses insectes. "Depuis 15 jours, vers la fin des semis de maïs, un tiers de mes butineuses ont été touchées", explique avec écœurement le jeune apiculteur qui a alerté la Direction des services vétérinaires et porté plainte le 6 juin pour empoisonnement.

Propriétaire d'une soixantaine de ruches aux alentours de Campbon, il estime ses pertes à près de 300 000 abeilles, mais difficile pour lui de compter véritablement car nul ne sait combien de cadavres jonchent les champs alentours. Alors que la pluie joue à cache-cache avec le soleil dans les champs, il s'efforce de retirer au fur et à mesure les milliers de cadavres d'abeilles devant ses ruches pour éviter l'odeur du pourrissement des corps.

...

Les pesticides et la maladie de Parkinson

Pesticides-et-Parkinson- Un paysan répand des pesticides sur une plantation de riz au sud de Manille dans les Philippines. Les agriculteurs sont les plus exposés aux effets des pesticides. © AFP PHOTO/RAYMOND PANALIGAN

Les scientifiques concluent avec cette incontournable conclusion: les pesticides peuvent être une des causes de la maladie de Parkinson.

L’exposition aux pesticides augmenterait le risque de développer la maladie de Parkinson, selon le site Onearth. L'article cite de nombreuses études chez les agriculteurs directement exposés aux produits - l'un d'entre elles a mis en évidence une multiplication par sept du risque chez les personnes exposées aux pesticides en milieu rural. Il cite également un étude récente sur les utilisateurs occasionnels de pesticides (pour le jardinage) ou les urbains habitants près de zones traitées par ces produits. Selon le réseau associatif Science and Environment Health Network, la corrélation est suffisamment significative « pour établir un lien de cause à effet ». La maladie de Parkinson est une maladie neuro-dégénérative qui touche quelque 6 millions de personnes dans le monde, selon l’OMS.

Voici l’exemple d’une jeune femme.

...

Pesticides et cancer du pancréas

Exposition à des pesticides et cancer du pancréas Deux herbicides , la pendimetha...