O.G.M. 149 results

Les OGM au Canada: il est encore temps de donner notre avis sur la question

 ble02

Appuyons le projet de loi C-474 et les agriculteurs du Canada ! Avant le 29 mars, 2010.

Votre geste d’aujourd'hui nous aidera à faire échec
à la luzerne et au blé transgéniques.

Écrivez un courriel à votre député dès maintenant ! D'ici le 29 mars,
rendez-vous à http://www.rcab.ca/474action

Grâce à vous, le projet de loi C-474 a une autre chance! Il sera
débattu une deuxième fois – le 29 mars – avant le vote à la Chambre
qui suivra quelques jours plus tard.

Les semences transgéniques sèment le chaos économique dans
l'agriculture canadienne. Votre geste concret pourra mettre fin à
cette situation.

...

Michael Taylor : l’homme de Monsanto est de retour à la FDA

Michael Taylor qui a été un avocat dans un cabinet d’avocats qui avait pour client Monsanto ...

IRLANDE – Des médecins demandent un moratoire immédiat sur les OGM

Après les Etats-Unis , c’est au tour des médecins irlandais de se mobiliser pour que soit ...

Le scandale des OGM : Les effets à long terme de la nourriture génétiquement modifiée sur les humains

seeds of

Tout test scientifique doit d’abord être approuvé par l’industrie.

L’un des grands mystères autour de la propagation des OGM dans le monde, depuis la sortie des premières cultures commerciales au début des années 90 aux États-Unis et en Argentine, c’est l'absence d'études scientifiques indépendantes sur les éventuels effets à long terme d'un régime à base d’OGM sur l'homme ou même le rat. La raison réelle se dévoile maintenant. Les compagnies agro-alimentaires des OGM, comme Monsanto, BASF, Pioneer, Syngenta et d'autres, interdisent la recherche indépendante.

En août 2009, un éditorial du mensuel scientifique réputé, Scientific American, a révélé la réalité choquante et alarmante cachée derrière la prolifération des OGM dans toute la chaîne alimentaire de la planète depuis 1994. Aucune revue scientifique réputée du monde ne publie d’étude scientifique indépendante pour une raison simple. Il est impossible de vérifier indépendamment que les cultures d’OGM, comme le Soja Roundup Ready de Monsanto ou le maïs MON8110, se comportent comme le prétend la compagnie ou que, comme les compagnies l’affirment aussi, ils n'ont aucun effet secondaire pernicieux, parce que les compagnies des OGM interdisent ce genre de tests !

Parfaitement ! Comme condition préalable à l’achat de semences d’OGM, soit à cultiver, soit à but de recherche, l’utilisateur final doit d’abord signer un accord avec Monsanto et les compagnies génétiques géantes.

...

Monsanto dépense 15 millions pour s’implanter plus au Canada.

Monsanto va dépenser 15 millions pour implanter un nouveau centre dans le Manitoba et agrandir ...

Santé Canada : Retirez du menu le SmartStax !

Santé Canada n’a ni approuvé et ni évalué la salubrité du nouveau maïs OGM de Monsanto et ...

Faucher des OGM de Monsanto est un crime, empoisonner des millions de personnes n’en est pas un

 

Des victimes de l’agent Orange, cet herbicide très toxique utilisé pendant la guerre du Vietnam, ont déboutées par la Cour suprême des Etats Unis. En France, des faucheurs volontaires sont condamnés à payer 73 000 euros à la firme agro-chimique Monsanto. Deux poids, deux mesures... Entre les luttes des faucheurs volontaires et celles des populations civiles vietnamiennes, Monsanto reste le dénominateur commun. Et continue de sévir impunément.

Citer le nom de l’entreprise Monsanto fait inévitablement penser aux OGM, en particulier au maïs transgénique Mon810 qui a défrayé la chronique. On pense aussi à la production de l’herbicide Roundup qui fut longtemps présenté par la firme comme « sans risque pour l’homme, les animaux et leur environnement »... avant que Monsanto soit condamné en 1996 par le Bureau de la répression des fraudes de l’Etat de New York pour publicité mensongère. Mais on oublie trop souvent que Monsanto a participé à la création de l’agent Orange, un défoliant chimique ultra puissant.

Monsanto invente l’agent Orange

...

Chercher l’erreur:180 millions$ à MOnsento plutôt qu’à l’Afrique!

 

Le gouvernement britannique a annoncé qu’il allait dépenser environ 180 millions de dollars canadiens pour promouvoir la recherche sur les semences génétiquement modifiées pour les pauvres notamment en Afrique.

Le gouvernement britannique souhaite augmenter ses dépenses pour développer les semences OGM alors que le même gouvernement n’autorise pas de culture commerciale OGM sur son territoire parce que les Britanniques n’en veulent pas dans leurs assiettes! N’est-ce pas contradictoire? Peut-on voir dans cette démarche une manière détournée d’augmenter la recherche sur les OGM en utilisant le mythe que les OGM vont nourrir le monde?

Le journaliste John Vidal du quotidien The Guardian analyse le détail des dépenses qui montre bien que cette « aide » à un type de développement (promu par Monsanto par exemple) ne profitera pas aux paysans du Sud. C’est un bel exemple d’aide conditionnée. La plupart de ces dépenses vont en fait rester dans les pays du Nord et profiter aux industries pharmaco-agro-chimiques états-uniennes, allemandes, françaises…. L’argent du contribuable va venir engraisser à nouveau ces firmes sous couvert d’aide au Tiers-Monde.

L’argument des OGM qui vont sauver le monde est bien une stratégie marketing pour redonner une belle image à celles bien entachées des firmes agro chimiques. La faim dans le monde n’est pas un problème de capacité, mais bien d’accessibilité, ce n’est pas seulement Greenpeace qui le dit, mais l’agence pour l’agriculture et l’alimentation des Nations Unies, la FAO, qui estime que l’on peut nourrir 9 milliards de personnes au minimum. Kofi Annan, l’ancien secrétaire général à aussi écarté l’idée selon laquelle les OGM seraient une solution.

D’ailleurs, les principaux concernés ne sont pas dupes, plusieurs ONG africaines se sont prononcées clairement contre les OGM.

...

Autorisation irresponsable d’un maïs OGM

smarttox2

Incroyable mais vrai!
Vraiment tordu comme esprit!
À la Monsento …et c'est supposé nous protéger…ACIA
Est-ce que certains y croient encore? J'espère que non!
Corrompu jusqu'à la moelle...

Les gens doivent savoir ce qui se trame dans notre pays Et agir!   allez à l’ adresse internet en bas pour leur dire ce que vous en penser…


Autorisation irresponsable d’un nouveau maïs OGM par l’ACIA
...sans évaluation des risques environnementaux et avec réduction des exigences environnementales pour le SmartStax de Monsanto et Dow.


Montréal, le vendredi 24 juillet 2009. Des représentants de la société sonnent l’alarme concernant les conséquences dangereuses de l’autorisation par le Canada du maïs OGM SmartStax contenant huit gènes, ce qui indique un autre affaiblissement de la réglementation environnementale.
Ce maïs OGM est nouveau, car il empile huit gènes incluant deux de tolérance aux herbicides (Roundup et glufosinate) et d’autres qui produisent des insecticides. Ces gènes ont déjà été autorisés individuellement, mais jamais combinés ensemble. Ce maïs SmartStax est le résultat d’un accord entre Monsanto et Dow AgroSciences.


D’habitude, l’ACIA publie un « document de décision » qui résume les raisons pour justifier d’une autorisation. Cependant, il n’existe pas de tel document justificatif pour le SmartStax.

« On pourrait raisonnablement penser que l’ajout de huit gènes devrait être suffisant pour enclencher une évaluation spécifique des risques environnementaux, mais l’ACIA n’offre aucune preuve d’une telle évaluation. Ceci semble confirmer que le maïs SmartStax a évité les procédures établies des évaluations des risques, qui, de toute manière, ont été jugées insuffisantes en 2001 par la Société Royale du Canada »,

constate Lucy Sharratt du Réseau canadien d’action sur les biotechnologies.

...

Maïs OGM SmartStax = SuperTox

La firme agrochimique Monsanto s’associe avec Dow Agrosciences pour commercialiser un nouveau ...