O.G.M. 149 results

OGM: On ne connaît pas les effets à long terme et on ne fait rien pour les connaître.

 

  • «On ne connaît pas les effets
    à long terme des OGM»

    J.B. (lefigaro.fr) 12;02;2009

    Les réactions se multiplient après la publication du rapport de l'Afssa estimant que le maïs MON 2810 ne présente pas de danger pour la santé humaine. Les écologistes plaident pour une plus grande indépendance des agences menant les expertises.

    Les conclusions du rapport de l'agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) concluant à l'innocuité pour la santé du maïs OGM MON 810 provoquent de vives réactions, aussi bien dans le champ politique que chez certains scientifiques. Premier à réagir jeudi matin, José Bové. L'ancien porte-parole de la Confédération paysanne a qualifié l'avis de l'Afssa de «coup de force du lobby pro-OGM, des industriels qui voudraient déstabiliser le ministre de l'environnement avant le débat à Bruxelles le 16 février prochain». À cette date, Jean-Louis Borloo doit défendre devant la Commission européenne la clause de sauvegarde activée par la France début 2008, pour interdire la culture de ce maïs produit par la firme américaine Monsanto. Selon le leader altermondialiste, cet avis de l'Afssa est «complètement déconnecté des raisons qui ont amené la France à mettre en place la clause de sauvegarde». «Ce qui ressort de cette affaire, c'est la nécessité d'une expertise indépendante», ajoute Bové, qui souligne que l'Afssa ou l'agence européenne de sécurité des aliments (Efsa), «ont toujours pris position en faveur des industriels sur la question des OGM». Fin octobre 2008, l'Efsa avait émis un avis conforme à celui de l'Afsa.

  • ...

    Nicolas Sarkozy se sépare… des OGM !

    OGM : l’ONU travaille sur un régime de responsabilité… ça urge !Gilles-Éric Séralini à ...

    maïs OGM de Monsento montre des effets négatifs sur la fertilité et la modification des organes.

    Maïs OGM : baisse de la fertilité chez les souris
    notre-planete.info

    Les résultats d'une étude de nourrissage avec des produits OGM ont été présentés hier dans les locaux de l'Agence autrichienne pour la Santé et la Sécurité Alimentaire. Cette étude menée à la demande du Ministère autrichien de la Santé montre que les souris qui ont été nourries en continu pendant 20 semaines avec une variété de maïs OGM - le NK603xMON810 de Monsanto, autorisé comme aliment pour animaux et humains depuis 2007 - avaient, en comparaison avec un groupe de contrôle, un nombre significativement plus bas de portées et de petits, notamment à partir des troisième et quatrième générations.


    Pour Christian Berdot qui suit la campagne OGM pour les Amis de la Terre France, il s'agit d'un avertissement sérieux : « Bien que l'Agence Européenne pour la Sécurité Alimentaire ait toujours certifié que le maïs MON810 ne pose aucun risque, cette étude autrichienne de nourrissage montre des effets physiologiques dûs à la nourriture OGM que l'industrie a toujours niés. Les résultats démontrent des effets négatifs sur la fertilité et des modifications des organes. Cette étude est une preuve supplémentaire que la clause de sauvegarde doit être appliquée au maïs MON810. »

     

    ...

    crise dans l’industrie des OGM

     

    Surplace pour les OGM en 2008

    Greenpeace répond au rapport annuel de l’ISAAA qui affirme le contraire

    11 février 2009 blog d ’Éric Darier de Greenpeace

    OGM j'en veux pasMontréal, Canada — Le rapport de l’ISAAA (International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications), un organisme pro-OGM, diffusé aujourd’hui fait état d’une soi-disant progression de ces substances dans le monde. Basé sur des données non vérifiées, non  indépendantes, et non fondées, le dernier rapport du principal lobby des OGM n’est qu’un autre de ces exercices de relations publiques auxquels l'organisme nous a tant habitués.

    ...

    OGM: les Européens n’en veulent pas.

    Croissance des OGM en Europe : l’industrie truque les chiffres !

     

    Bruxelles, Montreuil, le 10 février 2009 - A la veille de la sortie annuelle du rapport sur les OGM, sponsorisé par l’industrie, un nouveau rapport des Amis de la Terre International révèle que les plantes modifiées génétiquement sont à l’échelle mondiale, un échec et que les statistiques qui montrent une croissance des OGM en Europe sont basées sur des chiffres manipulés. (1)

    Le dernier rapport « A qui profite les plantes GM ? » (2) démonte les incohérences du lobby européen EuropaBio, dans ses calculs de la surface totale des surfaces cultivées en OGM. (3) Ce groupe de pression a gonflé les chiffres de 21 % en 2008 pour dissimuler une baisse réelle sur le terrain.

    En utilisant ces chiffres trompeurs, les industriels essayent de donner l’impression que les plantes GM sont plus répandues que ce n’est réellement le cas. En réalité l’opposition des citoyens et leur constante pression sur les gouvernements pour maintenir des conditions de sécurité décentes, font que la surface plantée en OGM en Europe a diminué continuellement depuis 2005, avec une baisse totale de 35 %. (4)

     

    ...

    insectes résistants à un OGM censé les éliminer

    Insectes résistants à un OGM censé les éliminer

    Helicoverpa cottonOn s'en doutait… Les insectes qui sont les cibles des OGM pesticides (comme le maïs et le coton) commencent à développer une résistance au pesticides de la plante OGM.

    Une étude publiée dans Nature Biotechnology confirme que c'est le cas pour l'helicoverpa zea, un insecte nuisible du coton. La stratégie de mettre en place de refuges ne fait que retarder l'adaption-résistance des insectes aux OGM. De plus, la stratégie de refuge n'est réalisable que dans les grandes exploitations pas dans les petites et les très petites notamment dans les pays du sud ou on peut s'attendre à une résistance plus rapide des insectes. Encore pire, bon nombre d'agriculteurs du sud qui utilisent le coton OGM utilisent aussi les pesticides chimiques pour éviter de prendre le risques d'une infestation qui serait catastrophique pour ces petits agriculteurs

    ...

    selon la FAO l’agriculture biologique peut nourrir toute la planète sans impact négatif sur l’environnement

    fruits-1 

    Analyse du Rapport FAO par Jean-Paul GUYOMARC'H

    Selon la FAO, non seulement l'Agriculture Biologique peut-elle nourrir la planète entière mais en plus sans impact sur l'environnement et en limitant considérablement la problématique du réchauffement climatique.

    Comment les différents gouvernements vont-ils réagir face à une telle assertion ?

    De deux choses l'une :

    ...

    lacune du guide alimentaire canadien

     

    J'ai travaillé comme nutritionniste pendant plus de 30 ans et je suis très surprise de constater que l'huile de soya est recommandée dans le guide alimentaire canadien.

    Pourtant toutes les études nous révèlent que le ratio actuel Omégas 6/Omégas 3 des populations occidentales est de 15 à 20/1 au lieu de 1/1 par rapport à celui de  nos ancêtres et qui demeure toujours l'idéal à attendre, selon toutes les recherches dans ce domaine.  Nous ingérons donc  beaucoup trop d'Omégas 6 et l'huile de soya en fait partie. Ne cherchons pas plus loin afin de  trouver la cause de l' augmentation croissante de maladies inflammatoires. Il nous faut augmenter notre apport en Omégas 3 et diminuer celui des Omégas 6.

    ...

    La science confirme que l’évaluation des OGM par le Canada est obsolète

    Plant Molecular BiologyComme tous les êtres vivants, les organismes génétiquement modifiés (OGM) s’ajustent et changent de manière parfois inattendue. Lorsqu’on inserre un gène dans l’ADN d’une plante comme le maïs, on peut s’attendre donc que le gène importé produise des effets inattendus.

    Le problème de ce fait scientifique incontournable est que les OGM sont approuvés par les gouvernements sur une base très étroite de la génomique et sur une présupposée stabilité génétique. Hors il n’en est rien comme l’on déjà montré plusieurs études (par exemple sur le maïs OGM MON863) et comme le rappelait d’ailleurs, le rapport d’experts de la Société royale du Canada de 2001 que le gouvernement du Canada ignore toujours).

    ...