Alimentation 187 results

5 trucs utiles si vous magasinez chez Costco pour sauver de l’argent

Voici quelques truc a savoir si vous magasinez chez COSTCO. Comment identifier les articles qui ne reviendrons plus, lesquels sont en liquidation ... ...

Saumon d’élevage – Un des aliments les plus toxiques dans le monde?

Le documentaire de Nicolas Daniel "Fillet-Oh-Fish" jette un regard critique sur l'industrie du poisson et particulièrement le saumon, mettant en vedette des images exclusives des fermes piscicoles et des usines à travers le monde....

Sucres : les vrais risques

Sale temps pour les glucides  .  Au moment où trois chercheurs américains demandent la taxation des sucres simples au même titre que les cigarettes, en raison de leur impact sur la santé, le célèbre journaliste scientifique Gary Taubes (New York Times, Science) publie ...

Les glucides, amis ou ennemis ?

Chez l'animal, un régime riche en glucides à IG élevé entraîne une résistance à l'insuline, puis un diabète. Au début des années 1990, les épidémiologistes de l'Ecole de santé publique de Harvard se sont demandés si les mêmes aliments ont les mêmes effets sur l'homme. ...

Manger du sucre fait chuter le taux de testostérone

 La consommation de sucre ferait chuter notre taux de testostérone.     Al...

Le pesticide Cruiser interdit en France: Bravo!

abeille et fleurs mauves

 

 

Deux chercheurs de l'INRA ont prouvé sa responsabilité dans la disparition des abeilles.

Elles décollent, butinent… mais ne reviendront peut être pas à la ruche. Depuis 15 ans, les disparitions d'abeilles sont 3 fois plus importantes que la normale. Alors... où ces abeilles vont-elles ? En fait, elles sont mortes ! La faute aux pesticides qui les intoxiquent, et leur fait perdre le sens de l'orientation.

C'est la conclusion de deux chercheurs de l'INRA. Pour vérifier, les scientifiques ont collé des micropuces sur le dos des abeilles  Un système qui permet de savoir si l'insecte rentre ou sort de la ruche. Et finalement , les abeilles intoxiquées par les pesticides ne retrouvent pas le chemin de la ruche et meurent.

Deux insecticides, le Gaucho et le Regent sont déjà supprimés du marché français. Et un 3ème -le Cruiser- a été interdit d'utilisation vendredi 29 juin, mais sur les plants de colza seulement. Le produit reste exploitable pour le maïs, la betterave ou les pois.

Le groupe suisse Syngenta, fabricant du pesticide Cruiser, a l'intention d'attaquer en justice la décision du gouvernement français.

Le pesticide définitivement interdit !

Le ministère de l'Agriculture s'était prononcé début juin pour l'interdiction du pesticide Cruiser du groupe suisse Syngenta utilisé pour le colza et suspecté d'accroître la mortalité des abeilles. L'interdiction absolue est désormais officielle, les apiculteurs se réjouissent. 

...

Menus toxiques: enquête sur les substances chimiques présentes dans notre alimentation

NON À LA CONTAMINATION DES ALIMENTS   128 RÉSIDUS CHIMIQUES INGÉRÉS DURANT LA ...

Besançon fête les abeilles…sans pesticide

    Zéro pesticide pour Besançon C'est une belle journée pour fêter les ...

le saumon et le porc transgéniques à nos portes!

Pour Éric Darier, directeur de Greenpeace Québec, il est clair qu'Ottawa ne pourra pas constamment se défiler. Et ce ne sera bientôt plus uniquement de plantes qu'il sera question, mais des animaux que nous mangeons. «Il y aura plein d'autres problèmes, mais ils ne vont pas disparaître parce que le gouvernement joue à l'autruche!» ...

Projet de Loi C-474 battu à Ottawa: Mauvaise nouvelle pour les agriculteurs

stephen_harper_prime_minister

Mauvaise nouvelle pour les agriculteurs : Libéraux et Conservateurs ont voté contre le projet de loi C-474 concernant la biotechnologie. Réagissant à ce laisser-faire des deux partis, les associations de défense de l’agriculture se mobilisent tandis que la controverse se poursuit

Jeudi le 10 février 2011. Ottawa –  Une majorité de députés libéraux s’est alliée aux Conservateurs pour défaire une importante proposition de loi émanant d’un simple député, et portant sur les OGM.
Le
projet C-474 prévoyait « que soit menée une analyse du risque potentiel pour les marchés d’exportation avant de permettre la vente de toute nouvelle semence OGM. » La proposition a été battue par 176 à
97.

« Les agriculteurs auraient eu tout à gagner si ce projet de loi avait été adopté. Avec le rejet de C-474, les cultivateurs ont tout à perdre et les compagnies biotechnologiques ont encore une fois tout à gagner », a déclaré Colleen Ross, vice-présidente du Syndicat national des agriculteurs. « Notre gouvernement est prêt à appuyer les manipulations génétiques à n’importe quel prix. Mais nous refusons de cautionner leur détermination à sacrifier quelques fermiers pour assurer le bien de l’industrie biotechnologique » a-t-elle ajouté. « Notre démocratie doit être au service des agriculteurs et des consommateurs, pas seulement des grandes compagnies biotechnologiques multinationales. »

...